La CIIE “est un signe que la Chine s’ouvre à l’économie mondiale”, selon le PDG de L’Oréal (INTERVIEW)

Par Chen Chen, Han Qian

PARIS, 5 novembre (Xinhua) — L’Exposition internationale des importations de Chine (CIIE) “est la seule et unique exposition de ce type de produits d’importation dans le monde” et “c’est très important” pour le pays asiatique, “parce qu’elle est un bon signe que la Chine s’ouvre à l’économie mondiale”, estime Jean-Paul Agon, le PDG de L’Oréal, dans une interview exclusive récemment accordée à Xinhua à Paris.

La 2e edition de la CIIE se tient du 5 au 10 novembre à Shanghai et de nombreuses entreprises françaises renommées y sont inscrites. Pour L’Oréal, il s’agira de sa deuxième participation. Le groupe présentera cette année des produits hauts de gamme, des technologies de la beauté ou encore des essais proposés au public chinois en lien avec le développement durable.

La CIIE a pour objectif “bien sûr d’offrir aux consommateurs chinois le meilleur de toutes les inventions, marques et produits du monde entier”, mais ça marche dans le même sens aussi pour L’Oréal, note M. Agon.

Ainsi, “l’année dernière, nous avons été la première entreprise à signer un accord pour participer à la CIIE (…) Un total de plus de 500 produits ont été présentés, ce qui a été un grand succès. Cette fois encore, nous avons été les premiers à nous inscrire à nouveau et nous apportons plus de 1.000 produits”.

Selon le PDG, “la Chine est un marché très important en termes de volume global”. Se souvenant de ses débuts à la filiale de L’Oréal en Chine en 1997, il note : “En vingt ans, nous avons pu faire de la Chine le deuxième plus grand marché de L’Oréal dans le monde”.

Personnellement, M. Agon se dit convaincu que la Chine deviendra très bientôt le premier marché mondial de la beauté pour son entreprise.

Le groupe L’Oréal n’est qu’un des nombreux exposants français puisque qu’ils sont 78 à avoir confirmé à ce jour leur présence à Shanghai cette année. Comme le dit M. Agon, un marché chinois ouvert attire fortement les multinationales.

Cette année marque le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Le président français Emmanuel Macron effectue une visite d’Etat en Chine du 4 au 6 novembre, avec notamment un passage à la CIIE.

En tant que l’une des premières entreprises françaises à entrer sur le marché chinois, L’Oréal a la chance d’être un témoin et un bénéficiaire de l’ouverture et du développement de ce pays, estime Jean-Paul Agon.

“En fait, nous avons toujours été intégrés dans les relations franco-chinoises et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir afin de favoriser la coopération économique et commerciale entre les deux pays”, conclut-il.

Lire l’article sur Xinhua